Sortir de la médiocrité au quotidien

 La formule vient de l’ancien Premier Ministre Raymond BARRE peut avant son décès le 25 Août 2007 : « On habitue peu à peu les Français à la médiocrité. ». Elle est à la fois terrible et tragique. Elle est en effet terrible par sa lucidité totale qu’il avait déjà exprimé sur l’état de la France (Les conseils présidentiels d’outre-tombe … de Raymond BARRE en Mai 2006 – Blog - Les dessous du social Marc LANDRE 30 Décembre 2011) et tragique car elle fixe l’échéance finale sauf si … C’est peu de dire que la médiocrité s’installe peu à peu. Qu’est ce que l’économie collaborative (co-location, co-voiturage, co-achat immobilier, dépannage collaboratif, etc, …), même si elle a un aspect sympathique, si ce n’est une forme d’adaptation à un affaiblissement du pouvoir d’achat des Français bien traduite par l’augmentation du jour de libération fiscale passé au 27 Juillet en 2015, soit une augmentation de 11 jours en 10 ans (16 Juillet en 2005), juste derrière la Belgique (06 Août). La médiocrité ne se résume pas qu’à cela : elle devient sensiblement palpable dans les moindres actions de la vie où le service et la qualité se délitent. Il y a désormais un abîme avec « la grandeur » de Charles de Gaulle …
Sortir de cette médiocrité, c’est commencer par redresser la France en gagnant avant tout la bataille de l’emploi qui constitue à la foi le cœur et la solution des difficultés actuelles, bataille que la classe politique Droite et Gauche n'a pas  voulu vraiment mener depuis plus de 30 ans car elle remet en cause les élites, les politiques, les médias, les syndicats donc le pouvoir, les privilèges, les prébendes ... Pourra-t-elle être menée après l'élection présidentielle de 2017 ? Cela devient une question de vie ou de mort pour la France et les Français.

 Michel MERCIER
Président de l'Union Gaulliste pour la Démocratie UGD
Président Fondateur de l’Observatoire de la République ODR